Un message de détresse...

Aller en bas

Un message de détresse... Empty Un message de détresse...

Message  Admin le Lun 31 Jan - 10:11

Le Conseil a reçu un message de Lord Honoris, président du Consortium Humain d'Oregha, un important conglomérat d'entreprises contrôlant une planète n'appartenant pas à la République, l'informait d'un événement dramatique. En effet, la population d'un village d'autochtones Oregahniens a été massacré. Les premières constatations des forces de sécurité du Consortium laissent à penser que seul un utilisateur de la Force, maniant une arme énergétique apparenté aux sabres lasers, aurait pu être à l'origine de ce carnage.

Les natifs Oregahniens, race quasi réduite en esclavage et travaillant pour les colons, en ont apparemment rapidement déduits que seuls le Maitre Jedi Yorn Villas et sa padawan Sun Xi Lin pouvaient en être les auteurs, les deux jedi étaient les seuls utilisateurs de la Force sur cette planète au moment de la tragédie.

Le Maitre et son apprentie étaient présents sur la planéte à la demande du Sénat qui souhaitaient s'assurer du respect des conditions de travail des autochtones employés par le consortium dans leur chantier de construction navale.
Cette enquête étant motivé par la commande d'une flotte de vaisseaux de guerre pour permettre à la République d'assurer la sécurité de ses convois en proie à des attaques de pirates (dont ceux du fameux réseau du Soleil Noir).

Afin d'assurer leur propre sécurité et d'apaiser les tensions, le président du consortium a donc consigné le Maitre et sa padawan dans leur quartier en attendant que l'enquête fasse la lumiére sur ce mystère. Le consortium souhaitant que cette enquête soit le plus rapide possible.

En réponse à cette demande, le Conseil a dépéché sur Oregha un groupe composé de:

-Maitre Nomo Jaffryn,ithorien, bibliothécaire émérite, spécialiste en xénologie

-Maitre Kerissa Faye, humaine,redoutable combattante, froide et déterminée

- Shalo Ar', falleen, enquêteur imperturbable, avec rang de chevalier

- Varlaad Vathom, umwati, investigateur fantaisiste, avec rang de chevalier

- Kellan, humain, méditatif visité par la Force, avec rang de chevalier

- moi même, Vyrk Kesslan, investigateur appliqué avec rang de chevalier

A ce groupe a été adjoint deux personnes:

-Oppy Onakal, sullustéen, représentant du Sénat auprès de l'Ordre, juriste spécialisé dans la défense des droits des espéces intelligentes

- l'Archiduc Sik Salrin, némoidien, représentant de la Fédération du Commerce (cette dernière étant associé au chantier car elle détient le monopole de l'acheminement des matériaux).

A l'issue d'un vol sans encombre sur le Star Hawk piloté par le capitaine Sol Trepakar, nous avons aterri au spatio-port d'Hicyriass city, capitale d'Oregha et avons été accueillis par Serik Van, secrétaire de Lord Honoris qui nous a informé que le président du C.H.O (Consortium Humain d'Oregha) nous recevraient dès que faire se peut mais qu'il était actuellement indisponible.

Tandis que Varlaad s'occupait de la logistique et que les Maitres Faye et Jaffryn accompagnés de l'Archiduc et d'Onakal s'entretenaient avec Cyrrik Van, Kelan, Shalo'Ar et moi avons demandé à voir Maitre Villas et sa padawan ce qui nous a été accordé sans difficulté.

Nous avons tous 3 été frappés par l'état d'angoisse intense de la padawan Sun Xi Lin, crispée sur elle même comme prisonnière de souvenirs ou de visions, Kelan est tout de suite entré en contact avec elle dans la Force afin de la calmer et après quelques paroles de réconforts j'ai quitté la pièce m'estimant inutile Kelan étant bien plus doué que moi pour ce genre de choses.


J'ai donc rendu visite à Maitre Villas, un Togruta spécialiste de l'investigation; je l'ai trouvé en bien meilleur état que son élève.

Maitre Villas m'a parlé de ses investigations pour le compte de la République, sous couverture il a notamment visité l'usine de fabrication des vaisseaux mais celle-ci n'a rien donné hormis le fait que certains droits fondamentaux des autochtones ne sont pas respectés tels que le droit de grève et les horaires de travail mais pas de maltraitance ou de dérives flagrantes. Lui même ne s'est pas rendu sur les lieux du massacre et il n'avait donc pas d'éléments pour conjecturer.

Je l'ai laissé confiant dans la Force et serein pour la suite des événements, persuadé que notre groupe ferait la lumiére sur ce drame; sa seule inquiétude était sa padawan dont il ne parvenait pas à comprendre l'état.

Il m'a confirmé qu'elle s'était rendu au village détruit en même temps que les soldats qui ont fait les constatations et que c'est là bas que psychologiquement elle a été meurtri.

De retour du village elle aurait confié à Maitre Villas qu'elle avait ressenti là bas non pas le Côté Obscur comme elle s'y attendait mais une sorte d'absence dans la Force.

D'après lui jusqu'à cet événement elle n'avait jamais manifesté de troubles psychiques hormis une claustrophobie avérée.

J'ai ensuite rejoint Kellan qui m'a confirmé que Sun Xi Lin avait ressenti là bas une absence dans la Force et qu'elle était hantée par l'image de flots de sang s'écoulant des corps.

Une fois nos visites aux prisonniers achevés nous sommes retournés auprès de notre groupe qui se préparait à se rendre sur les lieux du massacre.

Après un trajet assez long en speeder qui nous aura permis de prendre conscience de la grande variété d'écosystèmes de la planète nous sommes parvenus dans une zone forestière à la végétation dense et nous nous sommes posés dans une sorte de clairière,à l'entrée d'un village de pierre et de boue.

Notre groupe était guidé par le secrétaire Serik Van et escorté par un contingent de soldats des forces de sécurité du Consortium.

Une fois parvenu sur place nous avons commencé à examiner les lieux pendant qu'un droide était installé afin de nous retranscrire les lieux tels qu'ils étaient au moment de la découverte des corps.

Une rapide inspection de certaines habitations ne m'a rien appris de probant (l'absence de vivres par exemple s'expliquait par le système de fourniture de celle-ci par le C.H.O)

En revanche en examinant les traces d'arme énergétique utilisé (qui aurait effectivement pu être un sabre laser) j'ai constaté deux choses:

-Il y avait au moins 2 utilisateurs de ce type d'arme, car les coups portés ont été assénés par des agresseurs différents dont les tailles oscillent entre 1,70m et 2,50m

-Les agresseurs avaient une parfaite maitrise de leur arme, les coups étaient précis et mortels.

Une fois la position des cadavres projetée par le droide j'ai pu constater qu'ils étaient disposés en arc de cercle comme si les oreghaniens avaient tenté d'empêcher les agresseurs d'atteindre un lieu ou une personne.Si l'on se référe à cette théorie les agresseurs venaient du Sud et les villageois ont tenté de leur bloquer l'accès au Nord du village (en direction d'Hyciriass City mais qui est situé à plusieurs centaines de kilomètre du village).

Il est également avéré que certains des villageois ont été tué par au moins un utilisateur de la Force, qui a utilisé notamment la projection pour écraser des Oreghanien sur des arbres et des murs.

J'ai également noté sur les lieux une forte odeur d'ozone (semblable à celle que laisse un sabre laser) et j'ai moi aussi ressenti cette sensation étrange évoquée par Sun Xi Lin d'"absence dans la Force".
L'ensemble de ces conclusions a été confirmé par Maitre Faye.

Shalo'Ar et Varlaad n'ont pas fait mention d'autres éléments mais Kelan s'étant plongé en transe méditative a lui ressenti un certain nombre de sensations étranges dans la Force, il m'a notamment révélé qu'il y avait une différence troublante entre la scène de crime retranscrite par le droide et celle qu'il avait vu dans la mémoire de Sun Xi Lin...le sang.

En effet d'après lui lorsque la padawan avait découvert le charnier elle avait été frappé par la quantité de sang importante sur les lieux, image à laquelle Kelan avait accédé dans son esprit; et ces flots de sang étaient étrangement absents de la retranscription holo des droides.

Nos réflexions ont alors été brutalement interrompues par des tirs sporadiques de fléches émanant selon toute vraisemblance d'oreghaniens en bordure du village,tapis dans les fourrés.

Notre groupe s'est rapidement et sans effusion de sang regroupé autour du speeder, Varlaad s'assurant de la sécurité de Maitre Jaffryn, tandis que Kelan demeurait au plus près tentant de sonder les intentions des Oreghaniens(il m'a dit ensuite avoir ressenti rancune et colère mais pas de haine à proprement parler).


Pendant que Kelan et Varlaad s'efforçait de calmer nos agresseurs j'ai constaté que les soldats de la C.H.O s'apprêtait à effectuer un tir de barrage, je me suis empressé de demander au secrétaire Van de n'effectuer que des tirs assommants, surpris il m'a répondu que ses hommes n'avaient pas d'armes de ce type et qu'ils tiraient pour blesser ou tuer.

Choqué (comme l'ensemble de notre groupe) j'ai pu obtenir du secrétaire que nous quittions les lieux immédiatement sans riposter. J'ai dû, pour le convaincre, expliquer que des blessés et des morts oréghaniens aujourd'hui ne ferait qu'accroitre les tensions et risquait de compromettre notre enquête et le bon déroulement de la construction navale, apparemment le principe de tirer sur des être intelligents, de surcroit ses employés, victimes d'un récent carnage ne lui posait pas le moindre
problème éthique.


Lors du voyage retour Kellan a perçu la trace résiduelle dans la Force de quelqu'un dans la zone désertique entre le village et Hicryass City, cette personne ressentait amertume, colère et peur. Malgré ses capacités, Kelan n'a pu localiser dans le temps et l'espace le fugitif.

De retour à Hyciriass City j'ai demandé à interroger Rahyll Kelnius, reponsable de la protection des deux jedi, qui avait assisté Maitre Villas lors de ses investigations

J'ai demandé à Kelnius quelles avaient été ses impressions ses déductions sur la situation locale. Il a parut surpris de ma question, rétorquant que Maitre Villas avec ses pouvoirs de Jedi serait plus à même de m'aider, mais lorsque je lui ai répondu que c'était justement son absence d'affinités avec la Force qui rendait son jugement intéressant et utile sa langue s'est déliée.

*je suis en effet de plus en persuadé que les "non réceptifs" ont beaucoup à nous apprendre et que la plupart des jedi, trop imbus de leurs "pouvoirs" ne le voient pas, ne pas avoir la perception de la Force ne fait que renforcer les autres capacités sensorielles et favorise un esprit d'analyse clair et logique au lieu d'une sorte d'intuition embrumée**

Rahyll Kelnius m'a appris essentiellement que :

- Les membres du C.H.O considérent les autochtones comme des outils, ils en prennent soin mais n'hésiteraient pas à les exterminer s'ils devenaient dangereux, ce n'est pas qu'ils les détestent c'est juste qu'ils ne les considèrent pas comme des êtres sensibles, ce qui explique la réaction du secrétaire, cette donnée va grandement compliquer la résolution du conflit, car comment éviter une aggravation du conflit alors que le C.H.O ne respecte pas les victimes en tant qu'êtres pensants, sensibles et dotés de droits.

- Le C.H.O craint que ce massacre de villageois n'encouragent les humains sympathisants des Oregahniens à prendre contact avec eux pour faire avancer leurs droits.

-Une rumeur circule sur la mort récente d'un humain, membre du C.H.O , pas de détails, mais la rumeur est persistante et profonde.

- L' Archiduc Sik Salrin est présent sur Oregha, parce que la Fédération du Commerce (qui a le monopole de l'acheminement des matériaux) soupçonne des activités de contrebande, des dits matériaux, sur la planète.

A l'issue de cet entretien avec Rahyll Kelnius, j'ai reçu un appel du secrétaire Serik Van sur mon comlink, qui me demandait de rejoindre le groupe dans une des tours d'Hicryass City, ce que je fis.

Une fois réunis, le secrétaire nous annonça, qu'afin d'apaiser l'agitation des autochtones ,il avait été décidé par Lord Honoris d'organiser une rencontre entre les oreghaniens et les suspects (Vylas et sa padawan), préalable à un procès dont les modalités restaient à définir.

Cette nouvelle nous décida à agir rapidement pour réunir des preuves afin d'innocenter le maître Togruta et son élève; Varlaad, Kelan, Shalo Ar' et moi décidâmes de cibler les actions à entreprendre d'urgence dans le cadre de notre enquête, à savoir:

En savoir plus sur ce « sang disparu » en demandant aux soldats qui accompagnaient Sun Xi quelle quantité ils en ont trouvé sur les lieux à leur arrivés.

Essayer de retrouver un individu de plus de 2,50m parmi les visiteurs de la planète (ni les humains ni les Oreghaniens n'atteignent cette taille), en interrogeant par exemple les capitaines des deux seuls cargos étrangers actuellement présents sur Oregha.

Réaliser une fouille plus approfondie des lieux du crime, certains indices ont pu nous échapper et il reste des pistes à explorer (un itinéraire d'arrivée des assaillants en provenance du sud et un itinéraire de fuite d'un survivant éventuel vers le nord).

Entrer en contact avec les autochtones, ils peuvent avoir recueillis de survivants ou des indices, en outre il est fondamental pour le bon déroulement de notre mission de nouer les contacts les plus amicaux (autant que faire se peut en pareille circonstance) avec les Oreghaniens.


Rapport préliminaire du chevalier Vyrk Kesslan concernant les premiers jours de l crise Oreghannienne...

Admin
Admin

Messages : 133
Date d'inscription : 20/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://darkwarschronicles.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Un message de détresse... Empty Re: Un message de détresse...

Message  Admin le Mer 2 Fév - 10:31

A ce moment là Shalo'Ar, Kelan,Varlaad et moi nous sommes tournés vers le secrétaire Van afin de lui poser un certain nombre de questions:

Shalo'Ar souhaitant vérifier les relevés radar de la planète pour savoir si un vaisseau a atterri le jour du massacre, le secrétaire lui répondit que le système de sécurité de la planète est sûr, que les relevés radar sont disponible au QG Sécurité et que l'opérateur radar s'appele Sebdus Thranek

Varlaad ayant demande quels étaient les deux cargos présents le jour du massacre, nous avons appris qu'il s'agissait du Spirale d'Ord Mantell (capitaine: Paine makturus, un zahbrak) et du Qasar de Nar Shaada (capitaine: Melsati Sarhek une humaine)

Serik Van nous parla des funérailles qui auraient lieu demain sur les lieux du drame dans la soirée,
lui ayant demandé si quelqu un du consortium y assisterait, il me répondit qu'en effet,Lerryk Lorsiri lun membre du CHO est affecté aux relations avec les autochtones et qu'il s'y rendrait.

A ma grande surprise il nous informa que maitre Villas et sa padawan se rendraient également aux funérailles car ils en avaient exprimé le désir. A priori les chefs de village sont au courant et ne sont pas choqués, il est donc possible que tous les oregahniens ne soient pas hostiles aux jedi.

Serik Van nous apprit que ce sont les représentants des clans que Maitre Villas avait rencontrés qui étaient venu demander l'arrestation des jedi lorsque l'usage de la Force et d'une sorte de sabrelaser avaient été suspecté.

Il nous avoua également que le CHO n'était pas mécontent que les jedi soient soupçonnés car si le CHO était hors de cause il n'y aurait pas de mouvements sociaux d'envergure et d'après lui, hormis un petit mouvement de grève il y a quelques jours, il n'y a pas eu d'incidence sur la production.


Varlaad ayant alors posé un certains nombre de questions relatives aux oreghaniens nous avons appris que:

Lerryk n'est pas un scientifique de formation
Le CHO a découvert les Oregahniens il y a 150 ans près d'une mine de fer
Aucune réelle étude xenologique n'a été réalisé à leur sujet
Ils vénèrent une conscience universelle déifié qui s'apparenterait à la Force
Leur religion est de type chamanique
Leur organisation sociale est clanique avec répartition sexuée des tâches
Les mâles vont à l'usine et les femelles restent au village
Les femelles gèrent l'agriculture la cueillette et s'occupent des petits.
La technologie est limité (petite métallurgie, pas de répulseur,)
Il y a de 1000 à 2000 habitants par village
La médecine chamanique locale est complétée par un dispensaire du CHO
L'oreghanien est un idiome traduisible, en outre ils ont des notions de basic
Les oregahniens utilisent un équidé domestiqué en guise de moyen de transport


Une fois cet entretien terminé nous nous sommes rendus à la tour de communication et avons constaté qu'elle semblait relativement rudimentaire, apparemment la planète semble avoir peu de contacts avec l'extérieur.

Une fois parvenu au 3e étage et franchi la porte 15 nous nous sommes présenté à Sebdus Thraek
(l'opérateur radar) qui nous a assuré qu'il n'y avait eu aucune activité anormale entre 15 heures avant le drame et 15 heures après.

Il nous a également assuré de la fiabilité du système rada, et qu'il était impossible qu'un vaisseau ait pu franchir leur couverture radar sans qu'il s'en aperçoive; mais Kelan nous a assuré pour sa part qu'un pilote sensible à la Force et relativement doué aurait aisément pu passer au travers,

Shalo'Ar, Varlaad et moi même en avons tous convenu et nous avons laissé l'opérateur en lui demandant de nous contacter s'il percevait quoi que ce soit d'anormal.

Tandis que Varlaad contactait Maître Jaffryn pour lui demander de dresser une liste des espèces intelligentes humanoïdes mesurant plus de 2,50m, nous décidâmes de nous séparer.

Varlaad irait interroger le capitain Paine Makturus commandant du Spirale d'Ord Mantel tandis que Shalo'Ar s'occuperait de Malsati Sarhek le capitaine du Qasar de Nar Shaada; Kelan se chargerait de questionner les soldats du CHO qui ont découvert le carnage sur la quantité de sang présente sur les lieux; pour ma part j'irais interroger Lerryk Lorsiri, le responsable des relations avec les autochtones.


J'ai rencontré ce Lerryk Lorsiri dans une des grandes tours du CHO, réservées à leu cadres dirigeants. Au cours de cet entretient j'ai glané les informations suivantes

Le village martyr (le n°12) s'appelle Raal Xsis Lar (village au confin du désert)
Lerryk Lorsiri connaissait personnelement le chef de ce village
Les oregahniens sont moins fragiles et faibles qu'ils n'y paraissent
Leur conscience universelle s appelle Srii Xo Chan et représente un cycle infini
A leur mort les oregahniens croient qu'ils rejoignent cet esprit universel
Leur société était jadis patriarcale et violente avec des guerres claniques
Ces tensions claniques ont disparu depuis que les mâles travaillent pour le CHO
Les Orgehaniens ne connaissent pas l'écriture leur savoir est exclusivement oral
L'humilité constitue la meilleure façon d''aborder ce peuple introverti
Les chefs de clans détiennent le pouvoir sur la communauté Oregahnienne
Tous les mâles du village sont en vie, notamment le contremaitre
Apparemment à part le cimetière il n'y a pas de lieu sacré dans un village
Normalement les morts sont incinérés mais demain il s'agira d'une inhumation
Le grand chaman d'Oreagha Xed Kai procédera à la cérémonie

De ces échanges et de l'attitude de ce Lorsiri j'en ai déduit personnellement que:

Si comme Maître Faye et moi le pensons les villageois ont tenté de barrer la route des assaillants, c'est une personne qu'ils cherchaient à protéger, mais une personne qui aurait été accepté par les Oregahniens comme un membre de leur clan, chose qui apparemment ne s'est encore jamais produite.
Malgré ses dénégations Lorsiri est au courant de la rumeur sur la mort récente d'un membre du CHO et il est persuadé qu'elle est fondée, son attitude tend même à prouver que cette rumeur est bien un fait avéré, considéré comme gênant par le CHO et qui est tû ou dissimulé pour des raisons qui restent à découvrir
Il y a effectivement des membres du CHO qui défendent les droits des autochtones, mais ce fait est tout aussi caché et tû que le décès récent évoqué plus haut.


Une fois cet entretien terminé j'ai rejoint mes compagnons au saptio port où chacun m'a fait part du résultat de ses entretiens, ce que je fis également.

Kelan nous confirma que les soldats du CHO n'avaient pas vu plus de sang que ce que l'holo droid avait projeté la veille; d'après lui le choc psychologique ressenti par Sun Xi Lin peut expliquer ce décalage de version, la jeune padawan ayant été frappé par la vue du sang elle en aurait exagéré les proportions dans sa mémoire.

Les informations que Varlaad a glané auprès du capitaine Paine Makturus sont
:
Le Spirale d'Ord Mantell est à quai depuis 1 semaine à cause d'une avarie
Il transporte du gaz Tibana qui sert à ionise la chambre de combustion du moteur relié à l'hyperdrive des vaisseaux
Son équipage, composé de 3 humains n'est pas sortis du vaisseau depuis son arrivée
Le Qasar de Nar Shaada était déjà au spatio port lorsque le Spirale a atterri


Ce que Sahlo'Ar a obtenu de la bouche de Melsati Sarhek:

-L'équipage est composé de Milos Gard, un humain; de Napo Handic un rodien; et de Wollffruss un wookie.
Le jour du carnage le capitaine Sarhek et Milos Gard (qui est son lieutenant) ont apparemment eu une violente altercation avec la Fédération du Commerce.

Ce même jour, Napo Handic et Wollfrussont passé la journée dans le quartier des étrangers, ils assurent ne pas en être sorti
Bien que restant évasifs sur la nature de leur cargaison, ce qui est certain c'est que les négociations commerciales entre le Qasar et la Fédération ont été tendus.
Une fois fini son compte-rendu Shalo Ar a eu l'air absent, comme s'il cherchait à se remémorer une information perdue. Avec l'aide de Kelan il se souvint que Melsati Sarhek lui avait dit qu' à leur arrivée ils avaient croisé un autre vaisseau, sur le moment il avait tout simplement pensé qu'il s'agissait du Spirale mais d'après Varlaad le Qasar était arrivé avant le Spirale, ce ne pouvait donc être lui.

Varlaad et Kelan prirent contact avec Vohian Kelssin le responsable de la sécurité d'Hyciriass City et apprirent qu'à l'arrivée du Qasar les seuls vaisseaux présents étaient le Soleil de Coruscant et le Royaume de Zohr, et que tous deux étaient repartis depuis.

Pendant ce temps, Shalo Ar et moi retournâmes sur le Qasar et demandèrent à Melsati Sarhek de nous en dire plus sur ce vaisseau croisé à leur arrivée.

Après avoir assuré le capitaine que nous saurions dédommager financièrement sa mémoire pour le travail qu'elle effectuait elle nous révéla une information capitale:

Le jour de leur arrivée (soit 4 jours avant le drame) ils ont croisé un vieux chasseur biplace de classe renégat dans la haute atmosphère d'Oregha, ce chasseur n'avait pas de transpondeur.

Avant de rendre compte de cette information aux Maitres qui nous accompagne et éventuellement aux autorités planétaires, nous décidâmes d'entreprendre quelques investigations demain avant la cérémonie funéraire.

se renseigner sur les vaisseaux soleil de coruscant, le royaume de Zohr, les vaisseaux de classe Renégat, + questions avec l ordre (Shalo'Ar) retourner sur place pour enquêter, de préférence avec un des mâles du village n°12 (Vyrk) prendre contact avec chefs de clan et village (Varlaad).

Admin
Admin

Messages : 133
Date d'inscription : 20/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://darkwarschronicles.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Un message de détresse... Empty Re: Un message de détresse...

Message  Admin le Sam 12 Fév - 21:02

J'ai contacté à nouveau Lerrick Lorsiri pour qu'il me conseille sur un interlocuteur oreghanien pour obtenir des pisteurs à même de m'aider à remonter les traces des agresseurs et d'éventuels survivants.

Lorsiri m'a invité à prendre contact avec Limei la belle, chef du village des pierres lisses (Raal Soka Drann) situé à 1000 km au sud de Raal Xsis Lar; il m'a également fait part de ses craintes vis à vis des autochtones, selon lui en cas de révolte de leur part la SECCON (forces de sécurité du CHO) n'héistera pas à mater la rébellion dans un bain de sang

J'ai ensuite rejoint Varlaad à l'astroport, il s'était procuré un speeder et m'attendait pour prendre la direction du Sud, nous sommes donc partis en avertissant Kelan et Shalo'Ar par comlink, leur demandant de nous rejoindre le lendemain matin à Raal Soka Drann

Sur le trajet qui nous menait à Raal Soka Drann, Varlaad ressentit une intuition dans la Force alors que nous étions à proximité de Raal Xsis Lar et nous décidâmes de laisser le speeder à quelques kilométres du village et de nous en approcher disrétement.

Une fois parvenu sur place nous avons constaté la présence des hommes de la SECCON, deux d'entre eux étaient en périphérie du village et semblaient garder un speeder à proximité du cimetiére, tandis que 4 autres se trouvaient au centre du village. Notre progression silencieuse fut facilité par le bruit des droides excavateurs que nous avions repéré et qui s'affairaient au nord ouest du village.

Varlaad se dirigea vers les deux gardes de faction près du cimetiére et je pris le chemin du centre du village, ayant pris place sur le toit d'une habitation, j'ai pu constaté qu'un droide à plasma était en train de vaporiser les traces d'une double flaque sur le sol, ces traces ressemblaient à du sang et dans cette hypothèse leur disposition semblait indiquer que quelqu'un ou quelque chose avait été coupé en deux.

Varlaad ayant été repéré mais non identifié par les gardes de la SECCON il m'a été relativement aisé de récuppérer discrétement un échantillon de roche imbibé de ce liquide, puis Varlaad ayant semé ses poursuivants, nous avons rejoint notre speeder et continué notre route vers le sud.

Au petit matin nous avions rejoint le lieu de rendez vous et Kelan et Shalo'Ar ne mirent pas longtemps à nous rejoindre à l'orée du village de Raal Soka Drann.

Ayant informé nos compagnons de notre découverte nocturne, Kelan tenta en vain de chercher dans la Force la présence d'une créature dont le sang aurait imbibé le fragment de roche souillé, puis
Shalo'Ar nous fit un rapport sur sur ses investigations.

Concernant les deux vaisseaux présents au moment du massacre et ayant quitté Oregha depuis:
le Royaume de Zhor est un cargo de contrebande Hutt et ne semble pas présenter d'aspects inhabituels ou étonnants pour un vaisseau de ce type.

Le Soleil de Coruscant est un ancien vaisseau de la flotte commerciale républicaine, racheté ensuite par un neimoidien

Concernant le chasseur de classe renégat:

Ce chasseur biplace avait été conçu pour remplacer le chasseur classique et concurrencer ceux de la République
N'ayant pas connu de succès commercial la production a été très faible et s'est limité à une vingtaine d'exemplaires
Il a été utilisé par la République pour tester du matériel expérimental, des systèmes non républicains ont également utilisé quelques appareils
Le concepteur de cet engin a disparu sans laisser de traces, tout comme les divers exemplaires existants

Kelan nous raconta ensuite qu'il avait passé une partie de la nuit dans le désert entre Raal Xsis Lar et Hyciriass City, sondant la Force par le biais d'une transe méditative et qu'il avait reçu une vision, celle d'un homme seul, en haillons dans un vaisseau monoplace, dérivant près d'un astre qui ne peut être celui d'Oregha

Une fois notre briefing achevéj'ai humblement et pacifiquement pris contact avec Soma Kar, fille de Limei la Belle qui nous a introduit auprès de sa mère au centre d'un village de galet baigné d'effluves marines.
L'humour grinçant de Varlaad ne nous empécha pas de ressentir l'appréhension des oregahniens qui ne s'apaisa qu'une fois notre groupe entré dans la hutte de Limei.

Limei, une oregahnienne au visage ridée nous apprit qu'elle était au courant de notre venue car elle avait assisté dans la matinée à un conseil avec Lord Honoris et les onze chefs de clan.

A notre stupéfaction elle nous infoma que Maître Villas et Sun Xi Lin serait « donné » aux chefs de villages ce soir à l'issue des funérailles; de nombreux oregahniens souhaitant la mort des jedi il est probable que si Xed Kai le grand chaman les reconnait coupables du massacre, il leur soit demandé de se suicider.

En ce qui concerne les relations que les Oregahniens entretiennent avec le CHO elle nous révéla que cela dépendait des villages et des individus, de nombreux jeunes seraient hostiles au Consortium et auraient noué des contacts avec des humains qui leur auraient fourni certains objets technologiques; elle a ajouté que si nous souhaitions en savoir d'avantage à ce sujet le mieux serait de prendre contact avec son mari, Solamen le timide qui est en orbite dans l'une des usines.

Pour ce qui était des pisteurs destinés à nous aider dans nos recherches elle nous apprit que du fait des transformations de la société Oregahnienne il n'y avait plus vraiment de pisteur car la nourriture fournie par le CHO était gagnée par les hommes et plus chassé comme autrefois.

Toutes ces informations furent obtenues grâce au concours de Somar Kan, qui assura le rôle d'interprète, car elle était apparemment la seule personne au village qui parlait le basic, elle nous apprit que ses compétences en ce domaine venait du fait qu'elle avait longuement travaillé comme personnel de maison auprès de Barkyn Seddylils un cadre du CHO mais qu'elle avait fini par devoir quitter cet emploi car des membres du CHO voyait d'un mauvais oeil qu'un de leurs cadre ait du personnel oregahnien.

Somar Kan se proposa de nous accompagner à Raal Xsis Lar si nous le souhaitions, à défaut d'être pisteur elle pouvait à tout le moins communiquer avec nous, et en tant qu'Oreghanienne sa connaissance du milieu serait utile, nous acceptâmes et nous rendîmes à nouveau au village martyr pour procéder à une fouille approfondie des lieux.

De nos investigations il est ressorti que:

Un chasseur biplace a effectivment atterri à 150métres au sud du village il y a plusieurs jours ( traces trouvé par Varlaad et confirmé par vision de Kelan)
Un humain s'est tenu dans la hutte devant laquelle la SECCON effaçait des traces ( j'ai trouvé un gant marron en peau dans la hutte)
L'un des agresseurs était effectivement très grand et sûr de lui (Vision de Kelan)
Il est possible qu'un fugitif ait pris la direction du Nord mais il n'y a plus assez de traces pour suivre cette piste

A l'issue de cette exploration notre groupe est rentré à Hyciriass City, Shalo Ar faisant un crochet par Raal Soka Drann pour déposer Somar Kan à qui je remis un comlink et un code pour me joindre.

Nous avons donné rendez vous aux maîtres Jaffryn et Faye ainsi qu'à Oppy Onakal au quartier des étrangers de l'astroport, nous leur rendirent compte de nos recherches et ils nous informérent qu'ils étaient sur le point d'être reçus par Lord Honoris.

Concernant la rumeur de mort d'un membre du CHO ils nous apprirent qu'ils avaient été informés du départ il y a une semaine (c'est à dire au moment du massacre) d'un membre du CA parti négocier un contrat avec la Fédération du Commerce

**A ma grande surprise, personne parmi nous ne semble être choqué et écœuré par le sacrifice qui risque d'être fait des vies innocentes de maître Villas et de sa padawan, c'est révoltant**

Varlaad et Kelan décidèrent d'accompagner les maîtres et de rencontrer enfin ce mystérieux président du CHO tandis que Shalo'Ar et moi avons pris une navette pour visiter l'une des usines orbitales, celles où sont maintenus les mâles du village martyr; j'ai demandé à Rahyll Kelnius de nous accompagner, pour nous faire bénéficier de son expérience des lieux et des protagonistes.

**Je suis persuadé que le flair d'un briscard tel que lui nous sera plus utile pour démêler le vrai du faux qu'une dizaine de jedi intuitifs, abusés par la Force, en outre je suis curieux d'avoir son avis sur ce que nous avons trouvé**

Avant de partir, j'ai déposé la pierre et le gant en cuir trouvés à Raal Xsis Lar auprès de l'équipage de notre vaisseau, afin qu'ils procèdent à diverses analyses.

Admin
Admin

Messages : 133
Date d'inscription : 20/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://darkwarschronicles.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Un message de détresse... Empty Re: Un message de détresse...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum